Nouvel article de la série « anecdotes de marques » après celui sur la marque Guinness plus forte que l’Irlande.

Dans l’Italie de l’après-guerre, plusieurs personnes ont essayé de faire fortune. Parmi elles, un entrepreneur local a utilisé les surplus militaires de l’époque pour construire des tracteurs, devenant le numéro un du secteur dans le pays.

Cet entrepreneur a une passion pour les belles voitures. Une fois sa fortune faite, il s’achète plusieurs Ferrari GT 250 mais n’est pas content de ses bolides, les trouvant peu confortables et devant régulièrement aller à Maranello pour changer l’embrayage.

Il s’en est plaint directement vers Enzo Ferrari et lui a donné de conseils pour ameliorer ses produits. Ce dernier, furieux, lui dit alors « Tu sais conduire les tracteurs toi, pas une Ferrari ». Suite à cette dispute, cet entrepreneur s’est décidé à créer une voiture pour répondre à ses envies, mais aussi pour remettre Enzo Ferrari à sa place.

Cet entrepreneur s’appelait Ferruccio Lamborghini. Il a développé son business de belles voitures à un tel point qu’il a vite laissé les tracteurs de côté. Aujourd’hui plus de 3’000 Lamborghini par an sont vendues à travers le monde.

Pour la petite histoire, Lamborghini n’appartient plus à la famille Lamborghini. Elle appartient au groupe Volkswagen par le biais de la marque Audi, après être passée entre mains… indonésiennes.

Rendez-vous lundi prochain pour connaître le point commun entre la Place Vendôme et une bouteille culte.