Deuxième article de la série « anecdotes de marques » après l’article sur les origines du nom de la FNAC

Nike, avant d’être la marque que l’on connaît, était le distributeur d’une marque de chaussures japonaises aux USA. Connue sous le nom de Blue Ribbon Sports, la marque a eu un énorme coup dur en 1971: en effet, les Japonais ont décidé de distribuer eux-mêmes leurs chaussures.

Le souci est que cette décision intervient peu avant le salon américain de la chaussure, pour lequel Blue Ribbon Sports allait être présent. Le fondateur, Phil Knight, décida avec son équipe créer leur marque eux-mêmes, un coup de poker au vu du peu de temps à disposition. En urgence il a fallu trouver un nom et un logo, ainsi que des prototypes pour que l’usine mexicaine qui a accepté les délais très courts puissent en produire en quantité suffisante pour le salon.

Le Swoosh (ou la virgule Nike) a été créé par une étudiante en graphisme, Carolyn Davidson, dans un laps de temps très court. Plusieurs propositions ont été faites mais la virgule a été choisie sans réellement convaincre. Outre Nike, Falcon, Condor, Dimension 6 et Bengal étaient sur la table. Nike était celui qui a convaincu le plus de personnes dans l’équipe mais Knight avait le dernier mot et préférait Condor. Knight a quand même fait confiance à ses employés et associés et a choisi le nom Nike au dernier moment.

Pour la petite histoire, Carolyn Davidson a créé le logo pour 35$. Pour la remercier, lors de l’introduction en bourse, Phil Knight lui a offert 500 actions Nike. Leur valeur est de 650’000$.

Rendez-vous lundi prochain pour savoir quel pays a dû changer ses armoiries à cause du copyright qu’une marque avait déjà déposé.